Chaotique, enivrant et jouissif. Voici ce qui me vient à l’esprit après m’être difficilement remis de l’écoute de The Giant Hack, premier album de,Speed Jesus. Le trio Orléanais (composé de membres de Gravity Slaves et de Monde de Merde) n’y va effectivement pas avec le dos de la cuillère quand il s’agit de proposer un punk hardcore tendu et abrasif. Dès que résonnent les premières mesures de "No Redemption", morceau ouvrant le disque, la lourdeur et la noirceur font peu à peu place à la vitesse et au chaos. Les chants hurlés se mélangent aux guitares tranchantes et malsaines et au basse/batterie percutant. 

En incrustant habilement des soupçons de black ("Dig it") et des louches de grind à ses brûlots punk déstructurés, <rubrique>Speed Jesus</rubrique> fait passer un mauvais (gros) quart d’heure à l’auditeur qui aura le courage et l’imprudence de s’aventurer dans son univers délibérément ultra violent et délicieusement dérangeant. Les ombres de Unlogistic, Unsane et Napalm Death (et oui, tout ça !) planent au-dessus de la colonne vertébrale de Speed Jesus qui se révèle une machine indestructible et incontrôlable. Te voilà prévenu !!!

Gui de Champi 

W-Fenec mag

Tour

Biographie//

Speed Jesus

  • Facebook Basic
  • Noir Bandcamp Icône

 

Tournée 2021 en préparation 

Disponible chez BOP

Speed Jesus The giant hack

© Blackoutprod. J'ai fait le site tout seul et je suis bien content.

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now